Focus sur la maladie d’Alzheimer

D’après les statistiques, le nombre de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer dans le monde est de 35,6 millions. Selon l’OMS (Organisation mondiale de la santé), ce chiffre évolue et est multiplié par 2 au bout de 20 ans. En 2015, 900 000 Français sont touchés par cette maladie neurodégénérative. D’après les estimations, 2 100 000 nouveaux cas peuvent être recensés en 2020. Ainsi, il est important de faire le point sur ce mal qui ronge de nombreuses personnes.

Les facteurs favorisant cette maladie

La maladie d’Alzheimer fait partie de la catégorie des maladies dites « neurodégénératives », ce qui signifie qu’elle est due à dégénérescence des neurones. Les causes des lésions sont encore floues. Cependant, les recherches ont permis de montrer que les cellules nerveuses se dégradent même chez les sujets sains. Cela entre dans le processus de vieillissement, d’où le taux de prévalence de la maladie élevé chez les séniors.

Les neurones présentent des lésions spécifiques, comme : les plaques amyloïdes et les dégradations neurofibrillaires. Ceux-ci correspondent à la formation d’une couche de protéines au fur et à mesure que le corps vieillit. Chez les malades, la production de protéines est plus conséquente. Ainsi, ils perdent la mémoire ou ils ont du mal à se situer dans le temps et dans l’espace. Icm-institute.org donne plus de détails à propos des symptômes de cette maladie.

L’hérédité, à l’origine de la maladie

Contrairement à certaines maladies, celle d’Alzheimer ne se transmet pas obligatoirement des parents aux enfants. Le pourcentage de patients qui en souffrent pour des causes héréditaires tourne autour de 1 à 2 %. Les personnes atteintes de cette pathologie pour des raisons familiales portent un gène qui a subi une mutation. 25 % d’entre eux portent un chromosome 21 qui a muté. 70 % ont un chromosome 14 transformé et 2,5 % ont le chromosome 1 touché.

Les statistiques révèlent que 1000 personnes issues de deux centaines ou trois centaines de familles ont cette maladie en France. Chez elles, les symptômes se manifestent précocement, c’est-à-dire vers la quarantaine à la soixantaine en cas de transformation du chromosome 21. Cet âge avance de 5 ans dans le cas de la mutation du chromosome 14. Pour les porteurs de chromosome 1 mutant, les signes apparaissent vers 40 ans à 85 ans.

La prévention

Il est encore difficile de prévenir cette pathologie. Toutefois, il existe des solutions spécifiques qui permettent de diminuer les risques. La prévention doit commencer très tôt. Il faut conserver ses capacités cognitives en pratiquant diverses activités, telles que les jeux de société. Ces divertissements possèdent un double avantage : ils conservent les compétences cognitives et préservent de la démence (des symptômes de la maladie). Faire des études de longue durée aide également à repousser l’apparition des symptômes jusqu’à 10 ans. Enfin, la pratique du sport est un mode de prévention efficace contre cette maladie d’Alzheimer.

Comment détecter un problème au cerveau ?
Tout savoir sur la maladie de Charcot