Quelles sont les maladies du rein ?

Selon des études effectuées par les médecins chercheurs, les jeunes seraient ceux qui souffrent le plus des maladies rénales. Pour mieux comprendre l’importance des reins pour notre organisme, il faut savoir que les toxines s’accumulent dans le sang. Mais les reins les éliminent par le biais de l’urine en maintenant constant la quantité d’eau de notre corps et en équilibrant les sels minéraux. Cependant les reins sont des organes vulnérables. Ces organes indispensables au bon fonctionnement de l’organisme peuvent être confrontés à de nombreuses maladies qui auront pour conséquence irréversible soit leur destruction soit une insuffisance rénale.

Les maladies glomérulaires

La Glomérulonéphrite est une infection rénale qui peut avoir plusieurs origines. Elle touche les glomérules, des structures qui sont indispensables au bon fonctionnement des reins. En effet, ces derniers, composés d’un amas de vaisseaux sanguins, permettent la filtration du sang. Non seulement ils contribuent à l’élimination des déchets présents dans la circulation sanguine, mais également de maintenir le bon équilibre en minéraux et en eau au sein de l’organisme. On distingue différents types de glomérulonéphrite en fonction de l’évolution de l’affection : ceux de types aigus et ceux de types chroniques. Cette maladie peut avoir nombreuses origines : une origine héréditaire ; des dysfonctionnements métaboliques ; une maladie auto-immune ; et même une infection telle qu’un abcès dentaire ou une angine. Elle comporte plusieurs causes, mais la plus fréquente est le diabète. D’ailleurs, la glomérulopathie diabétique peut évoluer vers l’insuffisance rénale chronique terminale.

Les maladies vasculaires ou Néphroangiosclérose

La néphroangiosclérose se caractérise par une insuffisance rénale aiguë, une hématurie, une protéinurie, une lésion du parenchyme rénal avec destruction des néphrons, et une altération de toutes les fonctions rénales. Cette maladie est due à l’hypertension artérielle (HTA) et touche principalement les personnes âgées. En cas de non-traitement de la maladie, la néphroangiosclérose lèse la paroi des vaisseaux sanguins, surtout ceux du cœur, du cerveau, et des reins au bout de plusieurs années et entraînera une insuffisance rénale chronique. Dans le cas contraire, il est possible d’enrayer cette évolution.

Les maladies rénales d’origine héréditaire

Le syndrome d’Alport est une maladie du rein d’origine héréditaire caractérisée par la présence d’anomalies dans la composition biochimique de la membrane basale du glomérule entraînant ainsi un défaut de filtration. Cette maladie s’accompagne souvent de troubles auditifs, voire oculaires et d’insuffisance rénale. Etant une maladie héréditaire, le risque de sa transmission diffère selon la forme génétique. D’ailleurs, elle peut évoluer vers une insuffisance rénale chronique, mais d’une façon très lente. C’est la raison pour laquelle la majorité des polykystoses n’atteignent jamais le stade de l’insuffisance rénale chronique terminale.

Comment soigner un infarctus ?
Quels sont les signes d’une crise cardiaque ?